• Voyage

    A Venir ~

     

    - France

    - Espagne: Biscaye

    - Londres:   Eté 2010;   

                        Décembre 2013.

    Italie:    Venise;

                     Naples/Pompéi;

                     Lac de Come.

    - Irlande

    - Ecosse

    - Belgique & Pays-Bas

    - Portugal

     

    Parfois je trouve ça un peu désolant qu'en ayant j'ai habité 9 ans près du tunnel sous la Manche, 13 ans à quelques heures en voiture de l'Italie, qu'en ayant un grand père est Allemand, et étudié 5 langues différentes à l'école, je ne sois enfin sortie de la frontière française qu'à 20 ans passé! Mais dès lors que j'ai eu un revenu d'argent j'ai passé la majorité de mes économies à faire des petits voyages (en me limitant à l'Europe pour l'instant, n'ayant pas de passeport à l'heure actuelle)

    Depuis que j'ai enfin pu concrétiser un petit voyage je veux constamment en faire de nouveaux. En réalité voyager a toujours été mon grand but dans la vie, même enfant, réellement. C'est bien pour cela que j'ai toujours mis l'accent sur l'apprentissage des langues étrangères lors de mes choix de parcours scolaire.

    Après diverses tentatives infructueuses, j'ai donc réussis à me rendre 3 jours en espagne et une semaine à Londres. Puis en Italie, une fois, deux fois, trois fois. Car j'ai laissé mes études pour un vrai boulot et la joie incommensurable des premiers salaires. Et ensuite s'enchainent le Royaume-Uni, une fois, deux fois, trois fois... et dès 2013 les voyages ont pu prendre plus de place dans ma vie (même si, dans un sens, ça ne suffit jamais et il y a toujours plus d'endroits à découvrir :p )

  • Espagne ~ Septembre 2009

    Pour l'escapade ci-dessous, ma première sortie du territoire français, je suis partie en voiture avec 2 amis: j'ai nommé Marina Kiwi,
    et Meuhleur! On n'avait pas de parcours prévu, on a juste emporté
    un Guide du Routard. Et Viva Bizkaia!

    Budjet: Environ 100€ en partageant essence et péage depuis la France, courses et repas en communs, parking, musée. Mais je compte la suite des vacances, qui s'est déroulée en France, dans ce budget, donc...

    Espagne ~ Septembre 2009

    • 15 Septembre 2009 ~ d'Aurignac à San Sebastian

    Il faut que je fasse une parenthèse sur le passage de la frontière! Il ressemblait à une parodie, nous étions en France et il faisait gris et assez froid (passages vers les Pyrénées) et certaines aires avaient même des bâtiments style chalets. De l'autre côté, en Espagne, le soleil et la chaleur... Arrivée à Donostia San Sebastian: beaucoup de circulation, des conducteurs fous, des sens uniques partout, et pas de parking en vue. On bat en retraire sur les hauteurs du Mont Urgul, son nom sonne un peu moche mais le cadre est agréable, surtout pour manger: Très verdoyant, assez calme, murets où s'installer, et belle vue sur la mer. 

    Retour vers la ville, après avoir mis de côté notre radinerie et avoir pris un parking à 7,50€. Beaucoup de très grandes "maisons" bordent la mer. Leur style ne ressemble pas vraiment à l'idée que j'avais de l'Espagne, mais c'est beau. Certains sont en hauteur, comme le Palacio Miramar (à gauche)

    Espagne ~ Septembre 2009Espagne ~ Septembre 2009

     
    Dans le centre, la plupart des hauts bâtiments ont, à chaque étage, des sortes de box window en bois qui dépassent de la façade. Mon dessin est assez vague, surtout que mon scanner n'a jamais voulu le scanner en entier au final... en revanche on voit bien sur cette photo que j'aie trouvée sur ce blog. Les mairies, casinos et cie sont souvent d'une teinte chaude, avec la soleil dessus et les palmiers autour ça amplifie l'effet.  Il y a des dragons noirs au sommet des lampadaires! Et dans les rues, pleins de fontaines et robinets pour boire.

    Espagne ~ Septembre 2009Espagne ~ Septembre 2009Espagne ~ Septembre 2009

     On descend ensuite sur la plage: la Concha, du nom de la baie. Le sable est très jaune et parfaitement propre. Il partage l'espace avec des strates de roches creusées et semi recouvertes de verdure. On a de la chance il y a peu de monde. Face à la mer, une promenade pavée et longée de barrières blanches qui rendent du plus bel effet avec l'ombre du soleil!

     Espagne ~ Septembre 2009Espagne ~ Septembre 2009



     

     

    Le soir on a dormis sur une aire d'autoroute, c'était comique mais pratique, à proximité d'eau et WC.

    Espagne ~ Septembre 2009

     

    • 16 Septembre 2009 ~ Bilbao, Armintza, Bakio.

    Nuit plutôt dure, recroquevillée sur la banquette arrière de la voiture. Comme nous sommes 3, je dors derrière, et comme je suis grande, j'ai très très mal aux jambes au réveil. On part directement pour Bilbao, et cette fois on ne tourne pas en rond et prenons directement un parking sous-terrain payant, tout près du musée. Et très logiquement, nous nous sommes rendus au Musée d'Art  contemporain Gugenheim. Pour cela, on longe un canal jusqu'à tomber nez à nez avec une étrange sculpture géante d'une araignée, autour de la laquelle se dégage de la fumée. En s'approchant de ses longues pattes de métal, on voit qu'elle porte des "oeufs" dans son abdomen, et que l'oeuvre s'appelle "Maman"... beurk quand même.

    Espagne ~ Septembre 2009

    Derrière elle il y a le fameux musée, une structure géante et métallique assez futuriste à mon sens. Et devant le musée se trouve une grande composition  en fleurs multicolores qui représente un chiot assis, d'où le nom de l'oeuvre: Puppy.
    Lors d'un petit tour des boutiques à touristes du coin, je tombe sous le charme du paysage représenté sur l'une des cartes postales, et après concertation avec mes amis, on se rend compte que ce n'est pas très loin, et qu'on ira donc très certainement. Petit moment d'hystérie intérieure...
    Retour vers le musée, on bénéficie du tarif étudiant (6,50€ tout de même) avec guide audio en VF inclus. Bon, pour tout avouer, le musée ne m'a vraiment pas emballée. Déja, l'art contemporain n'est pas vraiment ma tasse de thé. En plus, j'ai été malade durant toute la visite du musée, c'est à dire de 11h à 15h... Il y avait quand même des oeuvres intéressantes, mais bien souvent je les trouvaient juste incompréhensibles ou inutiles.
    Parmi le mieux de ce que j'ai vu, ou du moins les choses notables ou étonnantes, il y avait le hall, où pendaient des voitures pleines de lumières, des ballons multicolores superposés, une meute de loups "empaillés" en pleins saut qui s'écrasaient sur une vitre (weird hein?), des morceaux de porcelaine cassée, des statues d'argiles à moitié détruites, ou encore d'interminables couloirs en spirales d'où sortaient des bruits étranges et qui menaient... à rien. Quant à la peinture, elle m'a si peu marquée que je ne m'en souviens pas du tout x)

    Espagne ~ Septembre 2009Espagne ~ Septembre 2009Espagne ~ Septembre 2009

         <=  Du vaudou?
                 Non de l'art..

    A la sortie du musée, on s'arrête pour prendre une photo ridicule avec la statue du fondateur. Photo doublement ridicule puisqu'une touriste nous a pris en photo en train de mettre nos doigts dans le nez de ce cher monsieur figé... Échec! Du coup on fait des têtes encore pire!

    Espagne ~ Septembre 2009Espagne ~ Septembre 2009

     

     

     

     

     

    Finalement on atterrie à un petit resto à l'ambiance de taverne plutôt inspirante avec ses boiseries et ses grosses lampes. Malheureusement la cuisinière est partie... alors on prend les snacks restants, préparés maison tout de même. Et c'était super bon, consistant, et pas cher! On a payé 11€ pour 4 sandwichs triple épaisseur + 2 toasts jambon-croquetas. (Voir le croquis pour savoir ce qu'est une croquetas: sorte de beignet fourré aux cubes jambons fromage). En plus le serveur était très aimable et patient, même quand on cherchait pendant 3mn dans le dico avant de baragouiner "Sin queso!"  Malheureusement je ne pourrais pas vous donner le nom de ce resto que je conseille, j'ai perdu cette info.

    En route vers notre prochaine destination, on a fait une halte à Armintza, car il y avait une très belle vue du bord de mer, avec le soleil qui commençait à se coucher derrière les falaises.


    Espagne ~ Septembre 2009Espagne ~ Septembre 2009

     

     

     

     

     

    Plus loin sur notre route, on trouve un bon endroit pour s'arrêter dormir. Une sorte de point de vue au milieu des routes de forêt. Mais il n'a pas tardé à pleuvoir, et ce coin très isolé était assez flippant, alors on renonce à mettre la tente. En plus de cela, le réchaud ne veut pas fonctionner et prend même à moitié feu... Oui nous sommes de grands aventuriers campeurs! On abandonne donc notre préparation instantanée pour trouver un village où manger. On déboule ainsi à Bakio, à plus de 22h30, tout est sombre, mais un bar reste ouvert. Encore un serveur très sympa, qui se met même à nous parler de l'OM... hum. J'y ai mangé une omelette au poulpe et gambas + des croquetas again, très salé et lourd, très bon. Pour les couche-tard comme moi, c'est merveilleux et étonnant de se faire accueillir bras ouverts dans les resto à 23h.

    Espagne ~ Septembre 2009

     

    • 17 Septembre 2009 ~ Gaztelugatxe, Plages, Lekeitio

    Espagne ~ Septembre 2009

    Ça valait le coup de dormir dans ce coin flippant, car le point de vue au réveil est énorme. Très vert en dessous dans la vallée, brumeux au fond. On voit même ce fameux lieux dont je suis tombée amoureuse sur la carte postale la veille, qui est d'ailleurs notre destination du jour. Seul bémol: mon appareil numérique rend l'âme en photographiant ce dernier paysage... Et si vous me connaissez, vous savez quel drame j'ai traversé sans appareil photo! Mais heureusement, Meuhleur et Marina ont toujours les leurs, et Marina me prête même le sien lorsque mes pulsions photographeuses s'emballent.

    Espagne ~ Septembre 2009Espagne ~ Septembre 2009

     

     

     

     

     

    On rejoint assez facilement le fameux San Juan de Gaztelugatxe: un ermitage au sommet d'un îlot, qu'on rejoint grâce à un pont et 200 marches.
    On est au milieu des feuillages, il n'y a personne à part un couple de retraités au loin, il fait super beau, il y a des couleurs partout, c'est parfait.
    Je décris plus en détail le lieu sur ma double page dessin, scannée de mon carnet de voyage papier, où j'ai l'air perchée à raconter avec soin qu'il y a de l'herbe et des buissons... x) Pardonnez l'hystérie de la jeunesse couplée à ma première sortie du territoire, avec des amis de mon âge en plus.

    Espagne ~ Septembre 2009         Espagne ~ Septembre 2009Espagne ~ Septembre 2009

    Espagne ~ Septembre 2009


    On est restés au moins 2h à visiter, avant d'aller à Mundaka (plages connues pour le surf), puis à Laga et Elanxobe où d'énormes vagues creusent le sable dit "rose". Passage par la plage de Ogeia, et le tout petit village mignon de Ea.

    Espagne ~ Septembre 2009

    Enfin, on arrive à Lekeitio: De belles plages, un petit port agréable à côté duquel se trouve une place pavée pittoresque pleine d'enfants qui courent et de marchands de churros, où se dresse aussi une église pleine d'arcs et de détails. A l'intérieur les vitraux font des reflets de lumière et on entend une chorale. Marina met pleins de bougies pour les membres de sa famille, même si elle n'est pas croyante, elle dit que c'est pour protéger ou veiller. Alors j'en mets une aussi pour une personne qui a selon moi a besoin de soutien. En sortant, on achète pleins de sucreries, pour ma part: 12 beignets choux, un rouleau enrobé de chocolat, et un churros géant fourré de crème choco. Ce qui m'a fait un énorme cornet pour seulement 6,50€, imaginez qu'en France à ce prix là on a 3 churros rabougris...

    Espagne ~ Septembre 2009

    En parlant de France, on doit justement faire le chemin du retour maintenant... en route on s’arrête plusieurs fois, pour voir des Black Sheep aux regards étranges, ou pour regarder dans une longue vue gratuite les plateformes pétrolières ou les surfeurs invisibles à l'oeil nu.

    ~ Fin ~

    Espagne ~ Septembre 2009

    Conclusion:

    -Mon meilleur souvenir de ce séjour est, vous le devinerez, la presqu'île-ermitage de Gaztelugatxe. J'aimerais vraiment y retourner, et découvrir davantage de l'Espagne bien sûr.

    Vous savez ce qui change également de la France? Dans les villes où l'on est passés: de l'eau potable gratuite dispo à peu près partout, des WC propres et gratuits à peu près partout aussi (sans parler de la nourriture que tu peux te payer sans culpabiliser de taper dans ta bourse d'étude..!)

    - Ceci était ma première expérience hors du territoire français, certes elle fut courte, mais il m'aurait fallut attendre plus de 20 ans pour que cela se réalise alors comprenez un peu mieux mon hystérie enfantine dans cet article (qui me saute à présent aux yeux en relisant ceci quelques années plus tard alors que j'écris cette conclusion avec un peu de recul)

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique